CIAO newsletter 05/2017 – Quel âge ont la majorité des pirates informatiques ?

|30.05.2017|

Bonjour,
Voici la newsletter de CIAO pour mai 2017. Toute l’équipe vous souhaite une agréable lecture.

Sur les deux graphiques, réalisés à partir des données de l’OFS, nous avons regroupé deux formes de délits, le vol de données et l’accès indu à un système informatique, autrement dit le piratage. Il apparait que les délits sont commis par des prévenu·e·s majoritairement âgé·e·s de plus de 25 ans et que la tendance est nette, sous réserve bien sûr des précautions d’usage : les chiffres ne reflètent que les délits connus et annoncés.
Néanmoins, derrières les images médiatiques de jeunes en sweat à capuches portant un masque, la réalité des piratages informatiques semble être différente : les responsables ne sont peut-être pas ceux que l’on imagine. A l’heure où les médias extrapolent sur la criminalité des jeunes et les pourcentages de récidives, l’association CIAO milite pour un discours nuancé et encourage à prendre les données en termes de tendances et avec circonspection.
Carnet noir
Lundi 15 mai les membres du comité de l’Association romande CIAO, ainsi que son équipe de professionnel·le·s, ont eu l’immense tristesse d’apprendre le décès d’Olivier Guéniat.
Olivier était actif au sein du comité de CIAO depuis son élection en 2016. Son engagement était à son image, pertinent, humaniste et enthousiaste, s’inscrivant dans la continuité de sa réflexion et de sa vision au sujet de la jeunesse. L’hommage complet.

Retour sur le Royaume du web
Les 6 et 7 mai derniers, 10’500 jeunes se sont pressés au Royaume du web à Genève Palexpo pour rencontrer des Youtubeur·euse·s francophones. L’équipe CIAO y partageait un stand avec Action Innocence et la Plateforme Jeunes et Médias de l’OFAS.
CIAO proposait de se faire prendre en photo, de personnaliser cette dernière et de repartir avec sa version imprimée. Au-delà de l’activité, il s’agissait de présenter le site ciao.ch ainsi que de sensibiliser les jeunes à la protection des données sur Internet. Un week-end riche en échanges et en découvertes.

A la recherche d’un·e stagiaire en communication
CIAO recherche pour mi-août ou à convenir un·e stagaire en communication à 50%. Création de contenus, animation des réseaux sociaux, organisation de focus group, le poste regroupe des tâches diversifiées au sein d’une petite mais dynamique association. Plus d’infos ici.

Bureau à louer
A partir du 1er août 2017, CIAO loue un bureau dans ses locaux basés à Riant Mont 1 à Lausanne. La location comprend une pièce de 15m2, la mise à disposition d’une salle de réunion (env. 8-10 personnes) et d’un petit local technique. Le loyer est de CHF 520.- net (frais de nettoyage inclus). Possibilité d’avoir accès au wifi de l’association (CHF 15.-/mois). Plus d’informations : raphael.tremeaud@ciao.ch.

2 lives au mois de juin
A l’instar du mois de mai, deux lives seront proposés durant le mois de juin. On parlera des régimes alimentaires le 13 juin et de sexualité le 29 juin. Dès 20h30 les jeunes pourront poser leurs questions de manière anonyme sur le chat de ciao.ch ou sur Facebook et des spécialistes leur répondront en direct.
Pour revoir les lives du mois de mai : alcool & stress

Revue de presse
Dans cette liste, les articles qui ont interpellé l’équipe durant ce dernier mois.

Avant…
Ce mois-ci, nous ressortons de nos archives une problématique de sécheresse.

(Fille / 1998 / Autres cantons suisses)
Bonsoir, voilà quelques mois que je vous avais écrit avec un autre compte mon problème de m’accepter en tant que fille.
J’en ai parlé avec un ami très proche et il me dit que la solution est simplement d’accepter le fait d’être une fille, mais juste penser à en être une me mets des frissons et me fait constamment fuir:
Quand on me dit : « mais arrête, t’es une fille où quoi? » Je réponds toujours « Non, Je suis un être humain »
Mon ami dit que je fuis, mais je n’arrive pas à accepter qui je suis, certainement à cause de ma vision déformée sur les femmes qui est comme: Maquillée, superficielle, faible…
Je n’accepterais jamais de faire partie d’une telle communauté! Dès qu’on est différentes, on nous compare à des hommes.
Ne peut-on pas simplement être humains? Sans se soucier d’avoir un sexe ne serait-ce que pour fonder une famille? (dans le sens avoir un enfant, car les couples homosexuels fonctionnent aussi super bien)
Pardon du long paragraphe, mais c’est comme un morceau de pain que je n’arrive pas à avaler.
Merci.
La réponse

Les commentaires sont désactivés.